Le succès des jeunes entrepreneurs issus du Centre de Formation Professionnelle de Matadi

  • 0

Le succès des jeunes entrepreneurs issus du Centre de Formation Professionnelle de Matadi

Category : Non classé

Après six mois d’accompagnement post incubation, des jeunes entrepreneurs du Centre de Formation Professionnelle de Mvuzi à Matadi au Bas-Congo deviennent de plus en plus autonome. On observe dans les entreprises des jeunes des performances commerciales et économiques.

Du point de vue commerciale, les ventes et les commandes deviennent régulières et augmentent. Le jeune « Nsotuka » ayant conçu le concept de « porte métallique démontable facile à transporter » reçoit une commande de 12 portails, 2 portes moyens et 10 fenêtres d’une valeur globale de 8000$.

porte métallique démontable

 

Pourtant, ses activités avaient démarré avec une trésorerie de 400$. Le jeune « Nzinga » du froid automobile gagne les cœurs de ses clients haut de gamme. « Espe Mode » de la coupe couture avec broderie s’engage vers la confection des habits classes uniformes pour les entreprises. Du point de vue économique, les jeunes entrepreneurs incubés par I&Fentrepreneuriat maîtrisent le bénéfice et les pratiques bancaires. Les fonds empruntés auprès de l’IMF CAMEC de Matadi pour financer leurs besoins en fonds de roulement sont remboursés et les intérêts payés.

Leurs comptes « épargne » affichent sont alimentés et leurs fonds de roulement restent disponibles. La trésorerie de ces entreprises est saine. Du point de vue social, ces entrepreneurs emploient au total 12 personnes qui sont aussi des jeunes issus du même centre. À ce stade, les jeunes attendent sortir de l’incubateur après un coaching de formalisation définitive de leurs activités.

Pour la petite histoire, ces jeunes au départ n’avaient jamais pensé exercer un jour le métier d’entrepreneur. Aujourd’hui, grâce à l’incubation, un rêve nait au cours de leur cursus scolaire se réalise grâce à l’action de l’incubation mise en œuvre par I&Fentrepreneuriat et l’APEFE sur financement WBI/APEFE. L’incubation a permis la réinsertion économique de ces jeunes des CFP. Soit une des solutions idéales favorisant la vraie employabilité des jeunes !

Reste à patienter pour au plus 5 ans pour voir la croissance « gazelle » de ces entrepreneurs qui ont pu réaliser des créations ex nihilo des entreprises!

Ensemble pour la promotion des jeunes entrepreneurs!


Leave a Reply